Hommage à André NAHUM

Précurseur du Shiatsu en France

Je voudrais rendre hommage à Monsieur André Nahum, qui vient de nous quitter. André c'est formé au shiatsu au Japon selon l'enseignement de Namikoshi. Précurseur, il à ouvert la 1ère école de shiatsu en France dans les années 80. Il à grandement contribué pendant toutes ces années à faire connaître, reconnaître et transmettre cette magnifique discipline.

C'est le 1er enseignement que j'ai suivi, la base de ma pratique. Formation longue, j'ai assisté aux cours d'André de nombreux mois. J'y ait appris le shiatsu, mais aussi le massage assis, la relaxation coréenne, le massage aux huiles, l'anatomie... La rue de Paradis restera pour moi le point de départ de ma nouvelle vie. Je garde de cette période bien évidemment l'enseignement que j'y ai reçu, mais également des amitiés, de l'expérience grâce aux portes ouvertes du mardi soir, des salons et évènements auxquels nous avons participé à tes côté, les contacts pro que tu m'as permis d'avoir. Présence paternelle bienveillante, tel des enfants devenus grands, nous avons tous eu le besoin de nous émanciper, d'évoluer chacun dans notre direction, par ce que tu nous y avais bien préparé. Ton touché si particulier qu'on avait surnommé "les mains de mickey" avec une autre élève, restera à jamais gravé dans ma mémoire. Ce touché si moelleux, qu'on avait l'impression que tu avais mis des gros gants bien épais.

Maintenant que je transmet à mon tour, j'espère inspirer autant mes élèves et leur apporter autant que tu nous en à donné.

Cette phrase que tu m'as dites un jour à la fin de ma formation chez toi à toujours fait partie de moi depuis, je la transmet à mon tour avec fierté à mes élèves en te citant :

"Dans la vie tu rencontreras des gens qui te promettrons monts et merveilles et qui n'en feront jamais rien ; et puis il y a des gens, que j'appel des petits anges, qui viendrons près de toi, l'air de rien, ils n'auront pas forcément le profil idéal, et pourtant ce seront tes meilleurs clients ou tes meilleurs ambassadeurs."

J'ai bien entendu expérimenté à plusieurs reprise cette phrase, dans un sens comme dans l'autre, elle est d'une justesse incroyable.

Je salue par la même Juliette, ton épouse, ta moitié, ton acolyte... de toujours. Présente à chaque instant, à travers toi c'est également elle que nous honorons. Nos cœurs t'accompagne.

 

Guides nos mains,

avec reconnaissance et gratitude,

Angéline...

4 commentaires